Radio nationale bulgare © 2020 Tous droits réservés

La „Мaison du Miel“ à Prilep attire des touristes du monde entier...

Nédyalka Mihova : "Les abeilles en savent plus sur nous qu’on ne l’imagine..."

A 30 km au Sud- Est de la ville de Dobrich et à 15 km seulement de la villégiature Albéna sur la côte Nord de la mer Noire, le village Prilep attire les touristes, tel un aimant, par sa charmante « Maison du miel » dont prennent soin trois générations de la famille des Mihov...Et même s’ils sont déjà à la retraite, Nédyalka et son mari, Dimitar partagent la passion des abeilles avec la famille de leur fille et leurs trois enfants. Et même si la récolte de miel n’est pas aussi abondante que dans d’autres régions du pays, les Mihov veulent y croire et bichonnent avec soin leurs ruches...


Nous avons volontairement quitté Dobrich pour nous installer à la campagne, à Prilep, car nous estimons que la place des abeilles est dans les bois“, commence son récit Nédyalka Mihova et d’ajouter :


C’est un rêve de longue date que nous avons réussi à concrétiser, ensemble avec la famille de ma fille, un jeune couple merveilleux qui a cru en nous et qui a tourné le dos à Sofia et à leurs carrières respectives pour revenir au pays et monter ensemble notre affaire. Notre objectif a toujours été de privilégier les produits naturels, tels que Dame Nature les crée et qui échappent aux poncifs du consumérisme. Car ils sont encore nombreux à ignorer que plus le miel est pur, plus vite il cristallise, et il se précipitent sans réfléchir à le liquéfier au micro-ondes, ce qui détruit une grande partie de ses vertus. Or, le miel est un « super-aliment » et un remède à la fois. Nous avons aussi une autre mission qui consiste à démontrer que les abeilles sont mencées de disparition et qu’il faut tout faire pour les préserver sur terre. Souvenez-vous de ce que disait Albert Einstein : « Le jour où les abeilles disparaîtront, l'homme n'aura plus que quatre ans à vivre ; plus d'abeilles, plus de plantes, plus d'animaux. Et plus d'humain»...

Qui sont les visiteurs de la « Maison du Miel » ? La réponse de Nédyalka Mihova :

Nous recevons surtout la visite de jeunes couples avec des enfants en bas âge. J’aimerais bien que les jeunes comprennent qu’ils doivent corriger certaines erreurs de notre génération et être plus respectueux de l’environnement. L’urbanisme et le mode de vie dans les grandes villes nous facilitent la vie, certes, mais ils ont saccagé la terre et l’air que nous respirons...Il faut que cela cesse !

Pour ce qui est de notre « Maison du Miel », nous avons reconstitué à l’identique les anciennes ruches, celles dans lesquelles vivaient tranquillement les abeilles dans l’antiquité. Car l’apiculture a toujours existé dans notre région grâce à son climat exceptionnel et particulièrement salubre... Quant à la maison, elle-même, elle est bâtie en pierre et abrite les ruches dans des niches spécialement aménagées. Il faut savoir que la première famille d’abeilles a été découverte en Israél, il y a 3500 ans. Nous avons aussi aménagé une salle de dégustation des différentes sortes de miel où nous accueillons nos visiteurs. Nous avons aussi pensé à la modernité, en exposant deux ruches conçues entièrement en verre, où l’on peut admirer la danse des abeilles...

Deux mots, pour conclure, des vertus du miel... Nédyalka Mihova ne tarrit pas d’éloges sur le produit :


Je commencerais par les vertus thérapeutiques de la propolis. Fabriquée par les abeilles, utilisée comme matériau de construction et produit aseptisant par les colonies, elle contient plus de 300 composants différents. La propolis est idéale pour soigner les maux de gorge, le rhume, … Ses propriétés aseptisantes agissent localement. On l’utilise ainsi pour désinfecter et cicatriser des petites plaies ou des brûlures légères, pour le traitement des affections bucco-dentaires, notamment les aphtes , des verrures, cors, durillons et autre oeils de perdrix. Elle contient 7 antibiothiques et autant de flavonoïdes. Bref, le miel est un produit très précieux et il ne faut pas oublier que c’est avec du miel que la Bulgarie payait à l’époque ses impôts à l’Empire byzantin...

Vous pouvez visiter la « Maison du miel » en toute saison, comme le font les nombreux touristes allemands, japonais, russes et arabes...


Récit : Sonia Vasséva

Photos: archives personnelles

Galerie

Tous les articles

Le village Ilinden rend hommage au Dieu du vin

Au premier jour de février est célébrée la fête qui fait revivre des légendes d’il y a un millénaire, selon lesquelles il faut rendre hommage aux dons de la terre. Conformément à la tradition les hôtes sont accueillis avec des..

Publié le 01/02/20 à 08:45

Le tourisme organisé en Bulgarie bénéficie pour la première fois d’une aide financière de l’Etat

Le gouvernement a débloqué plus de 7.5 millions d’euros supplémentaires pour la promotion du tourisme organisé dans le pays. L’accent est placé sur le tourisme estival de juin à la fin du mois de septembre, car les analyses consacrées au secteur..

Publié le 31/01/20 à 11:04

La Forteresse de Pétritch, un trésor architectural qui impressionne archéologues et touristes

Inaccessible et inconnue même pour les archéologues, la forteresse romaine de Petritch est sur le point de se transformer en une nouvelle attraction touristique. Celle-ci se trouve à l'extrémité de la ville de Petritch (Bulgarie du sud-ouest). La..

Publié le 26/01/20 à 08:00