Le village Banya: Histoire et SPA au pied de 3 montagnes

Le business du bien-être et des soins de beauté dans le tourisme enregistre ces derniers temps un essor impressionnant et devient de plus en plus demandé par les touristes de dizaines de pays. Il se trouve que la Bulgarie est bien lotie dans ce domaine et ce, grâce à la générosité de la nature qui fait que le pays se range parmi les trois pays européens les plus riches en sources d’eaux thermales. Le petit et peu fréquenté jusqu’il n’y a pas longtemps village de Banya (environ 3 000 habitants) en Bulgarie du Sud-ouest est un exemple idéal à ce titre. Rien que son nom de Bains en français indique quel est son principal atout. Il se trouve dans une cuvette entre trois magnifiques montagnes bulgares – le Rila au nord, les Rhodopes à l’est et le Pirin au sud. On recense quelque 72 sources d’eaux thermales avec une température de 58 degrés centigrade, dont une grande partie ont été découvertes et utilisées par les Thraces et Romains dans l’Antiquité. Cette richesse naturelle n’est toutefois pas suffisamment utilisée pour le moment.


Le business moderne avec l’eau minérale est relativement récent dans cette région et il ne cesse de s’agrandir du point de vue des lieux d’hébergement tout comme des équipements et infrastructures permettant de profiter des bienfaits du thermalisme ce qui, en fin de compte, signifie davantage d’emplois pour les riverains. Les hôtels pour le moment ne sont pas trop nombreux - une vingtaine,  à la différence de la ville voisine de Bansko éloignée à peine de 5 km  où l’on dénombre plus de 100 hôtels et auberges et 70 km de pistes pour les sports d’hiver qui accueillent même des épreuves de la Coupe du monde de ski.


En réalité cette proximité représente une possibilité unique pour les deux localités d’offrir des forfaits touristiques encore plus alléchants en combinant les sports d’hiver avec la crénothérapie. A cela on devrait ajouter la relative proximité des deux villégiatures de la capitale Sofia – à peine 150 km, dont 100 km d’autoroute. Sans oublier que les voisins de Macédoine du Nord et de Grèce sont encore plus près comme en témoignent les nombreuses voitures aux plaques d’immatriculation étrangères stationnées dans les parkings des hôtels de Banya.


Des thermes romains, construits dans le style typique de l’époque romaine – une rangée de pierres et trois rangées de briques, avec une voûte avec de petits orifices, des lieux d'aisance en voûte séparée avec un candélabre et une cheminée au-dessus de la voûte est un symbole éloquent de Banya. Ces bains ont été construits du temps de l’empire romain et représentent une preuve que Banya est une localité avec une longue histoire.


Du temps de l’empire ottoman datent les autres bains qu’on peut voir à Banya ce qui démontre que même durant la domination turque on tenait à la propreté et on  appréciait les effets positifs des eaux thermales sur la santé.

Les eaux minérales de Banya sont connues pour leurs effets curatifs. Si par exemple vous avez d’anciennes blessures – des fractures, des entorses, des ecchymoses vous aurez la possibilité de soulager les douleurs et de les surmonter plus rapidement.


Les eaux thermales de Banya ont le grand avantage de rendre la peau plus saine, lisse et brillante. Les soins SPA comme le sauna, les bains de vapeur au hammam et les sceaux à glace font qu’on se sent après plus beau et confiant. L’eau minérale peut en plus de cela être utilisée comme boisson thérapeutique efficace contre des maladies gastro-intestinales, le foie, la bile et le système rénal. On trouvera dans plusieurs rues du village des fontaines gratuites où l’on peut non seulement se désaltérer mais aussi apporter ses propres récipients et les remplir d’eau minérale chaude.


Les professionnels du tourisme de la région et les résidents estiment que le grand boum de Banya en tant que centre tourisme de bien-être est à venir. L’évolution ascendante déjà enregistrée et les nombreux chantiers de construction de nouveaux hôtels ne font que confirmer ces prévisions.  Malgré le léger repli du tourisme en Bulgarie prévu pour cette année, à Banya on reste optimiste. A preuve, même maintenant, en « basse saison » les hôtels sont presque pleins.

Photos: Vladimir Sabev et archives


Tous les articles

„Sur les pas de…“ : Circuit touristique et visites guidées de Sofia

Dans son histoire millénaire, la capitale de la Bulgarie a connu de nombreuses épreuves et n’a jamais été à l’abri des vicissitudes du temps. Et pourtant, elle a réussi à conserver au mieux son patrimoine millénaire qu’elle dévoile à chaque pas grâce aux..

Publié le 17/09/19 à 13:30

Les vieilles histoires de pêcheurs et les traditions de la pêche attirent les touristes sur le littoral de la mer Noire

Des vieux loups de mer pour lesquels tisser et tricoter des filets de pêche est un jeu d’enfant dévideront devant les visiteurs l’histoire et le quotidien des habitants des anciennes villes littorales, des pêcheries, dont certaines sont encore bien..

Publié le 15/09/19 à 08:00

L’Université de Bourgas formera des guides touristiques

La pénurie de personnel qualifié dans le tourisme est à l’origine de l’apparition de la nouvelle filière au Collège de Tourisme, qui fait partie de l’Université de Bourgas. A partir de la rentrée on y formera des guides et des animateurs touristiques. En..

Publié le 14/09/19 à 09:05